L’Obésité ? un mal moderne ?

Aujourd’hui , on connaît mieux les besoins alimentaires des chiens et des chats, on sait même prévenir ou traiter des maladies par l’alimentation, et pourtant nos animaux grossissent alors. D’où vient le problème ? Voici quelques éléments de réponse, et de réflexion… scientifiques pour certains, personnels pour d’autres…chiens de troupeau en Nouvelle Zélande

– Le surpoids et l’obésité sont des maladies de la sédentarité et de l’inactivité. L’une et l’autre réduisent le besoin en calories, mais pas l’appétit (presque au contraire, compte tenu du peu d’activité occupant le temps), ni le besoin en nutriments indispensables (eau, protéines, acides gras essentiels, minéraux et vitamines, fibres).

Surpoids et obésité sont définis par l’OMS : l’obésité commence quand le poids est supérieur de 20% au poids optimal (pour lequel l’organisme contient environ 20% de masse grasse et 80% de masse maigre). Entre le poids optimal et l’obésité, on parle de surpoids.

– L’esprit populaire aime les individus un peu ronds comme on aimait autrefois les bébés un peu joufflus, ce qui correspondait à la présence de réserve bien utile quand les hivers étaient rudes, et en cas de maladie bien avant l’époque de la médecine moderne.

Un chat est un animal assez petit, dont le poids optimal est de l’ordre de 4 à 5kg -pour un chat Européen)… alors 1 kg représente déjà un excès très grand (rapporté en % au poids d’un humain, cela revient à 6 à 10 kg de trop !

– La considération des mots : par expérience, il m’a souvent semblé que dire à un propriétaire pourtant soucieux du bien-être de son animal de compagnie que ce même animal était en surpoids rentrait dans la catégorie des qualificatifs « pas grave », alors que dire « votre animal est obèse » était presque perçu comme une insulte. J’ai trouvé au fil du temps des moyens différents, en particulier, après quelques études menées avec mes résidents, il s’est avéré que le plus efficace était d’éduquer ce propriétaire, et de lui donner les outils pour réaliser l’état corporel réel de son chien ou de son chat…

On peut ainsi se fier à des critères objectifs de silhouette et de toucher de son CHIEN (en anglais – en français ci-dessous) en cliquant sur votre choix…

BCS / ICC / IEC du Chien adapté par GB

3 réflexions au sujet de « L’Obésité ? un mal moderne ? »

  1. Bonjour, je souhaite faire perdre un peu de poids à mes 3 chats. Je leur donne 60g de croquettes RC chacun par jour. Je souhaite introduire les courgettes poue les rassasier mais de combien dois-je diminuer la dose de croquettes?
    Merci!

    • bonjour
      100 grammes de Courgettes contiennent autant de calories que 5 grammes de Croquettes.
      Mais attention, pour faire maigrir un chat, il faut diminuer l’apport de calories de manière significative, ce qui veut dire que l’on est obligé de donner des croquettes plus riches en éléments qui doivent restés consommés en quantité élevée, en particulier les protéines…sinon on diminue l’apport de calories mais aussi l’apport de protéines, vitamines, oligo-éléments, acides gras essentiels… et le chat est carencé…
      bien cordialement

  2. J’apprécie beaucoup les points que vous expliquez ici, car je n’avais pas considéré l’effet de l’esprit populaire ou les mots qui montrent notre ignorance. Nous ignorons souvent le problème en oubliant la vraie définition d’obésité; alors on n’a pas de soucis pour la santé de nos animaux de compagnie. Si on accepte la responsabilité de prendre soin du bien-être de nos animaux, on doit régler leur alimentation et leur donner assez d’exercice. Les grands chiens doivent avoir quelques heures d’activité pour rester en bonne santé et en bonne humeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>