La petite histoire des céréales

En botanique, les céréales regroupent des plantes de la famille des Poacées ou Graminées.
Leur nom vient du latin cerealis, qui fait référence à Cérès, déesse romaine des moissons. On le trouve aussi dans l’épithète spécifique du seigle : Secale cereale.

Une céréale est une plante dont les fruits (caryopses) sont appelés grains. L’énergie mise en réserve dans le grain sous forme d’amidon. Les grains contiennent également des protéines (jusqu’à 15% dans le blé, mais pas tous les acides aminés indispensables), des lipides en faible quantité (jusqu’à 10% dans le maïs, mais aussi dans le germe, d’où l’huile de germe de blé. Ils contiennent aussi du phosphore (mais pas de calcium), et manquent de certaines vitamines (pas de vitamine B1 dans le riz décortiqué, pas de vitamine PP dans le maïs…)…

Le grain étant le fruit, il contient le germe, les réserves, et des enveloppes ou cuticules (qui sont collées comme pour l’avoine, ou séparables par battage comme pour le blé ou le riz), ou pas d’enveloppe comme le maïs qui est un grain nu. Les enveloppes, qui donnent le son, sont riches en fibres (cellulose, …).

Elle est cultivée pour la plante entière, pour le bétail, ou pour les grains, pour l’alimentation humaine et animale. Certains grains contiennent des protéines particulières appelé gluten, qui rendent ce grain panifiable, comme le blé, le froment, l’épeautre et le seigle.

Dans l’alimentation, en terme nutritionnel, les céréales sont une source majeure d’amidon, qui est lui-même une source d’énergie, après digestion par l’amylase (enzymes salivaire et/ou pancréatique), pour peu que cet amidon soit consommé bien cuit, et en quantité raisonnable.

F2010-05-15 cereale

Principales céréales :

Alpiste des canaries (Phalaris canariensis)
Avoine (Avena sativa)
Blés :

Engrain ou petit épautre (Triticum monococcum), cultivée dès -7500 par l’homme
Épeautre (Triticum spelta), appelé aussi « blé des Gaulois »
Froment, appelé aussi « Blé tendre » (Triticum aestivum)
Blé poulard (Triticum turgidum)
Amidonnier (Triticum turgidum subsp. dicoccum), cultivée dès -7500 par l’homme
Blé dur (Triticum durum)
Blé de Khorasan (Kamut) (Triticum turgidum ssp. turanicum)
Maïs (Zea mais), appelé aussi « blé d’Inde »
Millets :
Millet commun (Panicum miliaceum)
Panis ou Millet des oiseaux (Setaria italica)
Millet japonais (Echinochloa frumentacea)
Millet perle (Pennisetum glaucum)
Coix (Coix lachryma-jobi)
Éleusine cultivée (Eleusine coracana L.)
Fonio (Digitaria exilis)
Sorgho (Sorghum bicolor)
Teff (Eragrostis tef)
Orge (Hordeum vulgare)
Riz (Oryza sativa)
Riz sauvage (Zizania palustris)
Seigle (Secale cereale)
Triticale (Triticosecale)

Certaines graines d’autres familles botaniques sont parfois communément appelées céréales, telles que le sarrasin (Polygonacées), le quinoa et l’amarante (Chénopodiacées) ou le sésame (Pédaliacées). Toutefois, bien que contenant de l’amidon, elles ne font pas partie de la famille botanique des Poacées, et ne sont pas des céréales au sens botanique : on leur donne souvent le nom de pseudo-céréales.

 

 

 

2 réflexions au sujet de « La petite histoire des céréales »

    • bonjour
      on peut tester deux possibilités :
      *vermifuger (2 fois à 3 semaines d’intervalle avec un vermifuge provenant de chez votre vétérinaire)
      *revoir l’équilibre de la ration (notamment en ration ménagère, vérifier que tous les besoins sont couverts : assez de viande, de minéraux et vitamines, d’acides gras essentiels et assez de légumes)
      et, même en ration industrielle, ajouter des légumes pour s’assurer que cela n’est pas lié à un manque de fibre
      Ensuite, si cela ne suffit pas, il faudra rechercher la présence d’une gastrite chronique qui pourrait expliquer ce comportement par un inconfort digestif, de l’estomac en particulier.
      bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>