Diabète du chien… que faire ?

insulineEt oui, un chien peut avoir du diabète, ou plutôt un diabète, c’est-à-dire une concentration en sucre dans le sang (glycémie) trop élevée, on parle d’hyperglycémie. Même s’il est à jeun. C’est un signe mesurable de diabète. On peut aussi mesurer la concentration en glucose dans les urines (on parle de glucosurie).

Bref, le plus souvent, même si c’est un paramètre biologique que l’on vérifie souvent, ce n’est pas pour une suspicion de diabète que l’on emmène son chien chez le vétérinaire. On l’y amène parce qu’il boit beaucoup, parce qu’il urine beaucoup, parce qu’il maigrit alors qu’il mange plus, parce qu’il semble très fatigué, voire en urgence parce qu’il est inconscient (coma diabétique ou crise acido-cétosique ou crise diabétique)…

Pourrait-on éviter un diabète ?

Il y a des diabètes génétiques, mais on peut toujours éviter le risque majeur qui est l’obésité. Garder un chien adulte, même stérilisé, à un état corporel optimal est le meilleur service à lui rendre.

Après la découverte d’un diabète, Que faire ?

Le traitement du diabète est un trio qui comprend le chien + l’alimentation + l’insuline. Plusieurs mesures sont souvent proposées simultanément.

* La mesure prioritaire est la mise en place d’injections d’insuline, le plus souvent 2 injections par jour (mais ce peut être différent). Il existe différentes insulines, et il faut trouver le bon dosage, et la bonne insuline pour le bon chien, pour stabiliser la situation, c’est-à-dire ramener la glycémie dans une fourchette de valeurs sur 24 heures acceptable pour limiter les effets secondaires d’un diabète : on dit qu’on doit équilibrer un diabète.

Tips-on-Diabetic-Dog-Food-and-How-to-Feed-Dogs-with-Diabetes-1021x580* l’alimentation sera revue, pour être stabilisée, modifiée dans sa composition, les friandises données en dehors des repas supprimées, les friandises sucrées totalement supprimées, et l’alimentation pour la journée mesurée et donnée en 2 repas, chacun avec une injection d’insuline. (voir plus loin l’alimentation idéale du chien diabétique)

* S’il s’agit d’une chienne, la stérilisation sera indiquée, car il y a des diabètes liés à la production de progestérone par les ovaires après les chaleurs dans l’espèce canine. Tant que la chienne n’est pas stérilisée, la glycémie peut faire le yoyo au cours du cycle. La stérilisation facilite donc la stabilisation du diabète chez la chienne.

* S’il y a surpoids, il faut faire maigrir le chien ou la chienne, car le surpoids et l’obésité sont accompagnés d’insulino-résistance, ce qui peut finalement engendrer un diabète. Le retour à un poids optimal facilitera l’équilibre du diabète (il n’y aura pas de rémission comme on peut le voir dans un cas sur deux chez le chat, mais la qualité de vie du chien sera tout de même grandement améliorée et le pronostic à long terme bien meilleur).

* L’exercice régulier (la marche et les jeux de balle) est recommandé pour stimuler le métabolisme et la sensibilité à l’insuline. L’importance est la fréquence et la durée, pas l’intensité.

Pourquoi une alimentation stabilisée ?

L’insuline permet aux nutriments absorbés après digestion d’un repas de rentrer dans les cellules de l’organisme. La quantité d’insuline dépend donc de la composition d’un repas (et pas seulement de la présence de sucre ou non).

Chez l’homme, en cas de diabète, on mesure la glycémie avant et après chaque repas pour ajuster la dose d’insuline… C’est assez contraignant. Cela est lié au fait que l’homme a une alimentation qui varie entre les repas, et d’un jour à l’autre.

Pour le chien, mesurer la glycémie avant et après chaque repas est encore plus contraignant. Mais, à l’inverse de l’homme, un chien peut sans difficultés, manger la même alimentation jour après jour, pour peu qu’il s’agisse d’une alimentation équilibrée (ce n’est pas le cas de l’homme !!!). Aussi, on peut, si on respecte bien ce principe, mettre en place un schéma thérapeutique avec injection d’insuline identique jour après jour, si l’alimentation est bien stable, en composition et en quantité.

Quelle est l’alimentation idéale du chien diabétique ?

balanced-dog-foodLes calories sont apportées par 3 grandes familles : les lipides, les protéines et les glucides (sucres lents et sucres rapides). En cas de diabète, on supprime les sucres rapides. Mais, contrairement aux idées reçues, on cherche à diminuer la part de calories apportées par les glucides, au profit des protéines. Les lipides sont intéressants, mais, apportant beaucoup de calories, on devra tout de même les limiter chez les chiens stérilisés et sédentaires. Les fibres, apportées par les légumes, sont très avantageuses pour réguler la glycémie. De plus elles apportent du volume à la ration sans apporter de calories. On en augmente l’apport chez les chiens diabétiques adultes, et ce plus encore en cas de traitement d’un surpoids. Les apports en acides gras essentiels, minéraux et vitamines sont toujours nécessaires.

Si le chien reçoit des croquettes, il est intéressant de les mouiller 15 minutes avant de distribuer le repas, avec 2 fois leur volume d’eau, pour éviter une consommation trop rapide à sec.

Astuces ? En cas d’alimentation industrielle, on choisit un aliment complet destiné à un diabétique, en veillant à une part suffisante, voire élevée, de protéines. On peut toujours ajouter des légumes (des courgettes très peu caloriques, ou des haricots verts donnés cuits), que l’alimentation soit industrielle ou non. On peut bien sûr aussi proposer une ration ménagère adaptée (viande+complément de minéraux et vitamines+huile de colza+légumes cuits+féculents cuits).

En cas de doute, il est préférable de faire appel à un vétérinaire nutritionniste pour valider l’équilibre de l’alimentation du chien.

Quelles friandises sont autorisées chez le chien diabétique ?

yaourt0Un laitage comme le Yaourt nature voire 0%MG (peu calorique) ou un petit morceau de fromage (beaucoup plus calorique à limiter aux chiens maigres), un fruit riche en pectines comme la pomme…  sont des friandises faciles, mais à donner dans le quart d’heure autour du repas : on peut imaginer la séquence repas-injection d’insuline-friandise pour récompenser.

Peut-on continuer de donner un os à moelle à un chien diabétique ? Si l’os est pour l’amusement et les dents et peu consommé, et donné juste après le repas du soir accompagné de l’injection d’insuline, alors plutôt oui : choisir un os à moelle de Bœuf assez gros et retirer la moelle si votre chien n’a pas besoin de calories supplémentaires !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>