Huile de lin ? ou pas ? Peut-elle remplacer l’huile de colza ou de poisson ?

huile de lin-cuisine-a-crocsQuestion d’internaute : J’ai de l’huile de lin en première pression à froid sans solvant. Cette huile a-t-elle des qualités alimentaires pour les chiens et chats ?

Réponse : L’huile de lin a bonne presse comme source d’oméga 3, mais

1 – Il n’y a pas que les oméga 3 d’indispensables… Il ne faut pas oublier que l’acide linoléique (oméga 6)  est tout aussi indispensable, et même doit être apporté en quantité supérieure à la quantité d’oméga 3, pour couvrir les besoins nutritionnels (plus d’info ici).

2 – Elle est à fort risque d’oxydation… et les acides gras oxydés n’ont plus du tout d’intérêt, voire leur consommation peut provoquer des troubles digestifs, une baisse d’appétit, des troubles cutanés (voir oxydation de l’huile de colza)

L’huile de lin est une huile extrêmement oxydable en raison de sa teneur forte en omega 3, donc à haut risque d’utilisation. Elle n’était d’ailleurs pas autorisée comme huile alimentaire jusqu’à il y a peu.
Elle est constituée en majorité d’un acide gras oméga 3 (acide alpha-linolénique surtout, entre 45 et 70% selon l’huile), et d’une petite proportion d’acide gras oméga 6 (acide linoléique, entre 12 et 24%), d’acide gras oméga 9, non indispensable (acide oléique), et d’acides gras saturés. Si vous en utilisez, bien la conserver au frigo.

3 – Il y a oméga 3 et oméga 3…
geluleEnfin, bien qu’elle apporte beaucoup d’oméga 3, l’huile de lin n’a pas l’efficacité anti-inflammatoire de l’huile de poisson des mers froides (huile de hareng, maquereau, saumon), qui apporte directement des acides gras oméga 3 à chaîne très longue  EPA+DHA. (voir notre post huile de colza ou huile de poisson), différents des oméga 3 de l’huile de lin.

A l’inverse du chat chez qui cette synthèse est très inefficace, le chien peut synthétiser EPA à partir de l’acide linolénique, mais il faut des quantités d’huile de lin très très élevée dans la ration.

L’idée que, parce que l’huile de lin apporte oméga 3 et non oméga 6, elle est anti-inflammatoire, n’est pas tout à fait exacte. Elle n’est pas pro-inflammatoire. Mais dans un organisme en équilibre, hors situation pathologique d’emballement inflammatoire justement, il faut oméga 6 et oméga 3…

Conclusion

En résumé, l’huile de lin est plus à risque d’oxydation que l’huile de colza, et plutôt moins intéressante en terme nutritionnel, sans apporter le bénéfice des acides gras de l’huile de poisson. Je préfère donc dans tous les cas, l’huile de colza pour couvrir les besoins en acides gras essentiels et une association huile de colza + huile de poisson lorsqu’il faut en plus un apport d’EPA+DHA, acides gras oméga 3 à chaîne très longue.

Références
Calder P.C. Mol. Nutr. Food Res. 2008, 52, 885 – 897 (review)
Purushothaman  et al. Genet Mol Res. 2014 :5322-5332.
Rees et al. Vet Dermatol 2001;111-117
Saevic et al. Vet Dermatol 2004;137-145
Schumann et al., J Anim Physiol Anim Nutr 2014;1013-1020
Waldron et al. Lipids 2012;425-434

 

Une réflexion au sujet de « Huile de lin ? ou pas ? Peut-elle remplacer l’huile de colza ou de poisson ? »

  1. Bonjour,
    Merci pour tous ces renseignements qui son une aide bien précieuse pour nos chères boules de poils
    meilleurs souhaits pour l’année nouvelles.aline167

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>