Il est courant de voir de jeunes chiots nourris avec des croquettes pour chiot, voire pour adulte… et de voir des chiots allaités (qui tètent leur mère) sevrés avec ces mêmes croquettes…Est-ce bien ?Allaitement

Avec quel aliment préparer le sevrage du chiot ? Quand ?

Pour digérer l’amidon, le chiot doit avoir une enzyme qu’on appelle l’amylase dans son équipement enzymatique.

L’homme a de l’amylase dans la salive (ce qui réduit en bouillie la mie de pain quand on la mâchouille…) et parmi les enzymes fabriquées dans le pancréas…cela permet de digérer l’amidon qu’on a avalé. Le chien n’a pas d’amylase dans la salive (il ne mâche pas tellement, donc de toute façon, cela ne servirait à rien !), mais il en a parmi ses enzymes pancréatiques, compte tenu de l’évolution du chien vers la domestication… Mais cette capacité enzymatique est acquise avec l’âge…

Activité amylolytique du jus pancréatique chez le jeune chien (U/g) (Meyer et al., 1991)

amylase-chiot-Meyer-1991Le sevrage du chiot intervient entre 6 et 8 semaines, l’activité enzymatique commence seulement à se mettre en place… Il faut la stimuler mais sans exagérer. L’amidon non digéré passe vers le gros intestin et est fermenté par des bactéries, de quoi mettre une belle pagaille dans la flore intestinale chez un tout jeune animal…

Il faut donc éviter d’introduire trop d’amidon trop tôt dans la ration du chiot…

Comment préparer le sevrage du chiot en pratique ?

chiots Golden panier 10cmIl y  a de nombreuses manières de faire dans le détail, voici une modalité possible…

–Vers 3-4 semaines : les petits chiots commencent à s’intéresser à l’alimentation de leur mère, mais on peut aussi les aider à découvrir l’alimentation solide, en fait humide au début…

Commencer par mettre à disposition des chiots, d’abord en leur donnant une fois par jour : une petite bouchée d’un aliment humide pauvre en amidon (aliment complet humide pour chiot) ou de petites boulettes composées d’un mélange (proportions : mélanger 100 grammes viande maigre + 1 dosette de Vit’i5 Little Ca + une cuillère à soupe de Yaourt). Si l’alimentation de la mère est exclusivement des croquettes (ce doit être des croquettes pour chiot), mélanger quelques croquettes à cette mixture humide.

Augmenter semaine après semaine la quantité distribuée en augmentant le nombre de repas (de 1 à 4 petits repas)…

–Vers 6 semaines : incorporer au mélange humide un peu plus de croquettes croissance humidifiées -de préférence l’aliment de la mère-

Distribuer l’aliment solide en 4 à 6 petits repas avant le sevrage limiterait le pica (la consommation d’objets…) et la coprophagie (la consommation de selles)…

–Après le sevrage (à partir de 9 semaines) : on peut passer à une ration plus riche en croquettes -voir à des croquettes seules … en choisissant toujours des aliments pour chiots durant toute la croissance (ils sont plus riches en protéines, acides gras essentiels et micronutriments pour correspondre aux besoins du chiot). On donne la ration quotidienne en 3 repas.

Pour que l’utilisation de l’amidon soit optimale, on peut rechercher un taux d’amidon dans la ration du jeune chiot limité à 25% de la matière sèche : c’est suffisant pour induire l’apparition de l’amylase, et cet amidon, s’il est bien cuit, sera digéré et bien utilisé par le chiot…

Attention, ce n’est pas parce que le taux d’amidon est bas que l’aliment est nécessairement de bonne qualité (bonne digestibilité, protéines apportant tous les acides aminés, bon taux d’acides gras essentiels, minéraux en quantité suffisante mais pas excessive, présence de toutes les vitamines et oligo-éléments…)…

***

Le chiot est-il adapté à digérer l’amidon ?
Partager !

4 avis sur « Le chiot est-il adapté à digérer l’amidon ? »

  • 19 juin 2015 à 14 h 27 min
    Permalien

    Géraldine, bonjour,
    Je voulais savoir ce que vous pensiez du nouvel aliment de HILL’S  » Ideal Balance no grain  » … justement, serait-ce une solution pour les chiots en période de péri-sevrage ?

    merci merci
    Caroline

    Répondre
    • 30 décembre 2015 à 14 h 02 min
      Permalien

      bonjour
      no grain = sans céréales, mais s’il s’agit d’une croquette, cela ne signifie pas « pas d’amidon », il faut regarder la quantité… et surtout bien vérifier que l’aliment est adapté pour de jeunes chiots (richesse en protéines, pas trop de fibre…)
      bien cordialement

      Répondre
  • 28 novembre 2019 à 18 h 29 min
    Permalien

    que peut on donné comme féculent à un chien qui est allergique à la pomme de terre aux blé et aux riz

    Répondre
    • 18 décembre 2019 à 11 h 37 min
      Permalien

      bonjour
      je me méfie de ce qu’on appelle allergie ! Il peut s’agir d’une intolérance, soit liée à la quantité, soit à la faible capacité de ce chien à digérer l’amidon,… Dans ce cas, c’est d’abord en diminuant la quantité d’amidon distribuée. Sinon, les autre féculents qui existent sont les flocons d’avoine, le tapioca, qui doivent être cuits à l’eau, ou la banane (fruit mûr sans peau), qui peut être donné crue, mais sans peau !
      bien cordialement

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *