une alerte à la myopathie atypique qui vous concerne peut-être en tant que propriétaire, ou en tant que vétérinaire…

« Le nombre de cas de myopathie atypique ne cesse d’augmenter ces derniers jours. Merci de transmettre le message ci-dessous à vos connaissances via votre page Facebook. Invitez vos contacts du milieu équestre à s’inscrire pour recevoir les messages d’alerte via le site officiel géré par des chercheurs de l’Université de Liège »
http://www.myopathieatypique.fr/

 

Quels sont les signes d’une myophatie atypique ?

Si vous avez connaissance d’un cas, MERCI de le déclarer :

– en tant que propriétaire, via le lien
http://www.myopathieatypique.fr/declarer-un-cas/questionnaire-proprietaire/;

– en tant que vétérinaire, via le lien
https://www.myopathieatypique.fr/espace-professionels/formulaire-veterinaire/

Si vous manquez de temps, vous pouvez faire une déclaration rapide via le lien (et compléter votre déclaration par la suite) :
http://www.myopathieatypique.fr/declarer-un-cas/primo-declaration/

EXPLICATIONSErable sycomore accès au site Visoflora de reconnaissance de plantes

EUROPE, AUTOMNE 2013 – A la date du 08 novembre 2013, 154 cas compatibles avec le diagnostic de myopathie atypique ont été communiqués à la Faculté de Médecine

vétérinaire de Liège et au RESPE.  Ces cas ont été recensés en Belgique (68 cas), en France (31 cas), en Grande Bretagne (8 cas), aux Pays-Bas (21 cas), Suisse (11 cas) République Tchèque (6 cas), Irlande (2 cas) et en Allemagne (7 cas).

Les conditions climatiques saisonnières sont propices à l’émergence de cas de myopathie atypique. Aujourd’hui nous savons que la toxine responsable de la myopathie atypique est présente dans les graines de certains érables dont l’Acer pseudoplatanus (= érable sycomore) (http://www.myopathieatypique.fr/etiologie/). Donc, il est primordial d’éviter que les chevaux les ingèrent. Avec le changement de température, les graines commencent à tomber et le risque d’intoxication est important. Dans la limite du possible, il faut limiter l’accès aux pâtures qui contiennent des érables. Dans le lien ci-dessous, vous trouverez des informations (en français) relatives à la myopathie atypique. Attention, le vent disperse les graines : il est important de parcourir votre prairie pour vous assurer qu’elle n’en contient pas.

plus d’explications pratiques 

Très cordialement,

L’équipe de l’AMAG

Myopathie atypique du cheval
Partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *