Dois-je changer l'alimentation de mon chien confiné ?

En cette période difficile de confinement, votre chien est également impacté. Pour lui éviter un surpoids et ses conséquences sur sa santé, il est possible (et assez facile) de modifier son alimentation.

Retrouvez nos recommandations :

1. En cas de baisse de l’activité

2. En cas de difficulté d’approvisionnement ou de changement d’aliment

***

1. En cas de baisse de l’activité :

Si le confinement diminue l’activité de votre chien par rapport à son rythme habituel, vous devez diminuer les quantités d’aliments qu’il reçoit sur la journée pour éviter qu’il ne prenne du poids.

Si l’appétit n’est pas couvert, et que votre chien a faim avec cette méthode, voici quelques possibilités :
– ajouter des légumes avec ses croquettes,
– ou changer pour des croquettes moins caloriques,
– ou passer à une ration moitié-moitié (recette sur mesure disponible sur le site cuisine-a-crocs.com), en choisissant les croquettes pour le matin, une ration ménagère sans féculent pour le soir, en optant pour une option « beaucoup de légumes » 😉

2. Difficulté d’approvisionnement ou changement d’aliment :

Compte tenu des difficultés d’approvisionnement et de livraison, vous allez peut-être devoir changer d’aliment pour votre chien.

  • Si vous nourrissez votre Chien avec un aliment industriel, au moins en partie :

1. Adaptez les quantités :

Tous les aliments n’ont pas la même teneur en calories, même s’il s’agit d’une présentation comparable : toutes les croquettes n’apportent pas autant de calories aux 100 grammes. Idem pour les pâtées/boites/sachets.
Si vous changez, munissez vous de l’étiquette, car elle permettra de  calculer précisément la quantité à donner par jour de ce nouvel aliment pour éviter une perte de poids s’il est moins calorique ou une prise de poids s’il l’est plus.

=> Une recette sur mesure en prenant en compte les aliments disponibles permet de connaitre les quantités nécessaires en prenant en compte le poids mais aussi toutes les caractéristiques d’un chien, y compris son (in)activité.

2. Respectez une transition alimentaire :

Mélanger l’ancien et le nouvel aliment, à chaque repas, pendant 4 à 7 jours, selon

– si possible lors du passage au nouvel aliment : pour limiter les troubles digestifs et permettre au chien de s’adapter progressivement au nouveau goût.
– lorsque vous repasserez à son aliment habituel

  •  Si vous nourrissez votre Chien avec une ration ménagère, au moins en partie :

1. Adaptez les quantités si vous changez d’ingrédients :

Même au sein d’une même famille d’ingrédients (viandes, légumes, féculents), ils ne sont pas forcément tous équivalents en termes de composition, notamment en calories et protéines. Il faut calculer la quantité précise de chacun pour conserver une recette équilibrée adaptée au poids de votre animal.

2- vérifier que vous disposez du CMV, comme Vit’i5 

Si vous êtes proche de la fin d’un pot, prenez également la précaution d’en acheter pour éviter la rupture, car si le CMV n’est pas donné quelques jours, le déséquilibre alimentaire n’est problématique que pour les chiens présentant des risques (maladie rénale ou urinaire). En revanche, changer le goût de la recette peut faire soit qu’elle soit moins bien consommée sans le CMV, ou au contraire moins bien consommée quand le CVM sera ré-intégré, ce qui rendrait le déséquilibre beaucoup plus à risque.

Vous pouvez vous procurer du Vit’i5 sur internet, ou chez votre vétérinaire (bien vous munir de votre prescription nutritionnelle pour ne faire faire d’erreur à la commande)

=> puis-je changer de marque/référence de CMV ?

Il est préférable d’éviter de changer de marque car la composition peut être différente, voire totalement inadaptée !
Concernant Vit’i5, si vous avez plusieurs animaux et êtes en rupture de Vit’i5 Orange pour votre chien, vous pouvez, durant quelques jours le remplacer  par la même quantité (en grammes ou ml) de Vit’i5 Bleu ou Rouge (ce ne sera pas idéal mais vous ne faites pas prendre de risque à votre chien). Si vous êtes en rupture de Bleu ou de Rouge, vous pouvez intervertir l’un et l’autre.

***

Pour vous aider à garder votre CHIEN en pleine santé et adapter au mieux son alimentation, Cuisine-a-crocs.com vous propose une recette sur mesure* à -50% avec le code
CONFINEMENT
(à entrer dans la case BON DE REDUCTION, sur votre commande avant de payer) pendant toute la durée du confinement.

Prenez soin de vous, Prenez soin d’eux !

*valable pour une recette unique, pour un chat adulte en bonne santé. Offre valable jusqu’à la date officielle de fin de confinement.

  1.  
Confinement avec votre CHIEN : Les bonnes pratiques côté alimentation
Partager !

2 avis sur « Confinement avec votre CHIEN : Les bonnes pratiques côté alimentation »

  • 1 juillet 2020 à 8 h 00 min
    Permalien

    Bonjour Madame mon chat Athos. Âgé de plus de 15,,an et I R C chronique,ne bois pas beaucoup ,il refuse la fontaine . l’eau du robinet est très calcaire pouvez vous me renseigner une Bonne eau en bouteille ., Utile pour son IRC et aussi pour sa constipation chronique. Je vous en remercie d’avance Aline 167

    Répondre
    • 1 juillet 2020 à 9 h 16 min
      Permalien

      bonjour
      il est très difficile de faire boire un chat. Vous pouvez lui donner une eau de source sans problème.
      si cela ne le fait pas boire plus :
      * si votre chat mange une ration ménagère, il consomme déjà beaucoup d’eau, mais vous pouvez ajouter un peu de légumes s’il est constipé,
      * s’il mange une ration sèche (croquettes), il est possible de lui proposer une ration mixte (croquettes + ration ménagère adaptée à votre chat) ou totalement ménagère
      > dans tous les cas, vous pouvez ajouter des petits dés de courgette (coupée de la taille d’une petite croquette), et légèrement cuite au micro-ondes, ou congelée dans un bac à glaçon en mouillant de jus de thon dilué si votre chat en apprécie le goût -même avec une insuffisance rénale, cela ne posera pas de problème-
      décongeler un « glaçon de courgette » en 1 minute au micro-ondes, et donner cela une fois par jour… cela peut prendre plusieurs jours pour être accepté et consommé par votre chat, ensuite vous pourrez donner plus, jusqu’à 30 à 50 grammes par jour sans problème
      > si l’ajout de légumes ne règle pas la constipation, il est possible d’ajouter un peu de fibre (son de blé quand le chat mange trop peu de légumes / psyllium si on constate toujours une constipation), mais tout cela doit être vu avec votre vétérinaire, car la quantité compte, et dépend de la ration initiale et de son état corporel (on gère différemment un chat trop gros et un chat trop maigre)

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *