L’huile de poisson dans l’alimentation du chien et du chat

Puis-je donner de l’huile de poisson à mon chien / Mon chat ?

L’huile de poisson, l’huile de saumon… C’est la mode, on en entend parler sans arrêt… Mais l’huile de poisson a-t-elle un réel intérêt dans l’alimentation du chien et du chat ?

L’huile de saumon, et les huiles de poissons des mers froides (sardine, maquereau, hareng, saumon) contiennent… du gras, composé d’unités appelées acides gras !
Mais du gras particulier, avec une proportion élevée (en général environ 30%) en acides gras polyinsaturés, oméga 3 à très longue chaîne, EPA et DHA (à ne pas confondre avec la DHEA, l’hormone anti-vieillissement !).

EPA et DHA sont-ils intéressants pour le Chat et le Chien ?

Pour un adulte en bonne santé, EPA et DHA ne semblent pas indispensables.
On peut tout de même en apporter un peu car, en équilibre avec les autres acides gras essentiels (omega 6 et omega 3), ils participent au bon fonctionnement de l’organisme.

  • équilibre entre inflammation et anti-inflammation
  • régulation de la coagulation sanguine
  • fonction sexuelle
  • qualité de la peau et du poil
  • développement cognitif….

EPA et DHA sont prouvés comme étant très intéressants chez le très jeune. Ils le sont également chez la femelle reproductrice, ou encore à dose encore plus élevées, lors de certaines maladies (arthrose, insuffisance rénale chronique, maladies auto-immunes, inflammation chronique…).

Quelle huile de poisson apporter ?

L’huile de poisson est très très fragile. En effet, les acides gras polyinsaturés à chaîne très longue qu’elle contient s’oxydent facilement à l’air, à la lumière, et ce d’autant plus vite que la température est élevée.
Cela a deux conséquences :

1-Il ne faut pas utiliser l’huile de poisson pour la cuisson.

2-Il faut choisir une forme d’apport protégée :

  • soit des gélules (attention, pas d’huile de foie de morue, trop riche en vitamines A et D, essentielles aussi, mais toxiques en excès)… à faire avaler ou ouvrir sur un petit repas prêt à être entièrement consommé
  • soit un flacon à pression mais vide d’air -il faut que l’huile sorte mais que rien ne rentre en échange sinon en échange de l’huile qui est pompée vers l’extérieur, de l’air entre dans le flacon, et l’huile est oxydée par l’oxygène de l’air.

Si malgré tout vous utilisez un flacon à pompe, ou à bouchon, achetez- en de petits volumes. Conservez-le au réfrigérateur -l’oxydation est ralentie à basse température, et l’huile de poisson ne durcit pas à 4°C-

Attention l’huile de foie de morue n’est pas utilisable au quotidien (voir ici pourquoi).

Combien d’huile de poisson apporter ?

Hors maladie, on peut considérer environ 500 mg d’huile de poisson (à 18% d’EPA et 12% de DHA) par tranche de 10kg de poids corporel comme un apport acceptable. En situation plus spécifique, on peut doubler la dose (comme pour le chiot) voire la quadrupler.  Cela dépend de la composition intime de l’huile utilisée, de la situation en présence, et de l’alimentation.

voir aussi Comment savoir que mon huile de saumon/poisson est oxydée ?

Dr Vet Géraldine Blanchard

Sur cuisine-a-crocs.com, quelle que soit l’alimentation principale de votre chat (croquettes et/ou pâtée, ou ménagère), vous pouvez choisir un laitage, et jusqu’à 2 friandises (dont les olives, classées dans les fruits), et obtenir une recette équilibrée avec les bonnes quantités indiquées en fonction de toutes les caractéristiques de votre animal… Rendez-vous sur cuisine-a-crocs.com !

Articles connexes sur les huiles dans l’alimentation ménagère

Peut-on donner de l’huile de coco à son chat ?

Par quoi remplacer l’huile de colza si mon chat n’aime pas ?

Besoin d’une recette sur mesure? Créez un compte sur le site cuisine-a-crocs.com !
L’huile de poisson présente-t-elle un intérêt pour le chien ou le chat ?
Partager !

22 avis sur « L’huile de poisson présente-t-elle un intérêt pour le chien ou le chat ? »

  • 3 octobre 2013 à 9 h 51 min
    Permalien

    Mon chien berger australien 5 ans , a un problème de peau irritations aux pliures pattes et oreilles irritées , divers passages chez vétérinaires avec shampoings soulagent mais le problème est récurant ,est ce que ,en apportant de l’huile de poissons en gélules dans sa nourriture quotidienne , le phénomène peut il être enrayé ?
    Merci de m’aider

    Répondre
    • 3 octobre 2013 à 20 h 32 min
      Permalien

      bonjour
      il n’est pas possible de répondre à cette question sans connaître l’alimentation détaillée de votre chien et quelques autres informations d’ordre médical, pour connaître l’origine du problème. Dans certains cas (selon la cause), cela pourrait aider, mais pas forcément suffire. Votre vétérinaire peut me contacter s’il le souhaite.

      Répondre
  • 22 octobre 2013 à 15 h 47 min
    Permalien

    Bonjour,
    L’huile de saumon sauvage d’Alaska n’est-elle pas préférable à l’huile de saumon d’élevage ou de tout autre poisson ?
    D’autre part, pour déterminer la quantité optimale à donner ne faut-il pas connaître la quantité d’oméga 3 et d’oméga 6 déjà contenue dans les croquettes, ce qui n’est pas toujours facile ?

    Répondre
    • 22 octobre 2013 à 19 h 12 min
      Permalien

      bonjour
      en apportant de l’huile de poisson des mers froides, on recherche un apport d’acides gras oméga 3 particulier, à très longue chaine : EPA et DHA.
      Ils sont présents dans les huiles de poisson des mers froides (qui consomment du plancton, riche en EPA et DHA), ce qui leur permet de ne pas geler dans ces mers très froides, car ces acides gras polyinsaturés ont un point de fusion très bas (ils sont liquides même à 4°) contrairement aux acides gras moins insaturés ou plus courts.
      Bref, le saumon sauvage, mais aussi la sardine, le hareng, le maquereau ont des graisses naturellement riches en EPA et DHA, mais dans des concentrations tout de même variables.
      Le saumon d’élevage, bien que beaucoup plus gras que le saumon sauvage, contient en effet moins d’EPA et DHA.
      La consommation du poisson lui-même apporte ces acides gras, mais tout de même en petite quantité (sauf à être un grizzli qui se nourri de saumons sauvages ! qui est d’ailleurs un met absolument excellent !!!)
      Mais, quand vous achetez une huile de poisson, il est important qu’elle ait plusieurs caractéristiques :
      -sa teneur en EPA et DHA : garantie par le fabricant, en général on trouve des huiles avec 32% d’EPA + DHA
      -l’ajout de vitamine E : antioxydant ajouté dès l’extraction des huiles, et indispensable pour conserver ces acides gras très sensibles à l’oxydation
      -la forme / la présentation : gélule ou flacon sous vide, et non flacon à pompe où l’air entre en échange de la sortie de l’huile
      On peut conserver l’huile de poisson au froid et à l’abri de la lumière, car cela diminue la vitesse d’oxydation.
      Enfin, pour les doses, elles varient selon les situations, et en effet selon la teneur dans les croquettes ou la ration en général.
      GB

      Répondre
  • 15 avril 2014 à 23 h 28 min
    Permalien

    Bonsoir,

    J’ai du faire une erreur de manipulation, ma question a disparu du blog et je n’ai eu aucun retour mail.
    Je la repose:
    Sachant que les omégas 3 en gélules sont très souvent sous forme d’esters éthyliques (au lieu d’être sous leur forme naturelle de triglycérides, qui libère acides gras et glycérol), surtout celles à teneur supérieure au fameux 18% d’EPA et 12% de DHA , sans que cela ne soit mentionné,
    sachant que la digestion de ces esters libère de l’éthanol en même temps que les acides gras recherchés (les omégas 3) :
    n’est-il pas dangereux de les proposer à nos compagnons ?

    Merci pour cet éclaircissement: je trouve important ou bien de lever l’inquiétude infondée à ce sujet, ou bien, au contraire, de le signaler d’urgence: nous sommes nombreux à vouloir « le meilleur » pour nos bestiaux.

    Répondre
    • 19 avril 2014 à 19 h 26 min
      Permalien

      bonjour,
      et merci pour votre question.
      Il y a débat en effet.
      Mais idéalement, les omegas 3 doivent être dans l’huile, et donc sous forme de triglycérides. Pour autant, triglycéride signifie une molécule de glycérol sur laquelle sont estérifiés 3 acides gras. Mais il y a des publications qui montrent que les esters éthyliques sont aussi intéressants… donc pour l’instant je n’ai pas d’avis dans un sens ou dans l’autre…
      En revanche, le risque d’oxydation est bien plus clair, et là, pas de débat !

      Répondre
  • 3 septembre 2014 à 21 h 52 min
    Permalien

    Bonjour c’est moi. J’aimerai-bien savoir. Si ces géllules-là sont consommables pour les personnes ou seulement que pour les animaux chats et chiens ? Merci de bien avoir la gentillesse de me donner de vos réponses. Guillaume. A très bientôt

    Répondre
  • 3 septembre 2014 à 21 h 54 min
    Permalien

    Bonjour c’est moi. J’aimerai-bien savoir. Si ces géllules-là sont consommables pour les personnes ou seulement que pour les animaux chats et chiens ? Merci de bien avoir la gentillesse de me donner de vos réponses. Guillaume. A très bientôt. A effacer ou supprimer après la lecture svp ? Merci

    Répondre
    • 29 septembre 2014 à 9 h 42 min
      Permalien

      bonjour
      les gélules d’huile de poisson destinées à l’homme sont consommables par le chat si elles ne contiennent que de l’huile de poisson.
      Pour celles qui sont destinées aux chiens et chats, il faut demander au fabricant si on peut les consommer ou non !
      bien cordialement

      Répondre
  • 13 novembre 2014 à 21 h 35 min
    Permalien

    Puis-je donner ces gelules Omega 3 Huile de poisson pour humain de marque Holista a ma Pincher naine, Elles contiennent:Huile de poisson (anchois.sardine et/ou maquereau,saumon 1000 mg
    AEP 180 mg ADH 120 mg
    provenant d un concentré d huile de poissons de la marque MEG-3 Distillation moléculaire ultra purification. Ingrédients non médicaux: gelule (gélatine. glycérine,eau purifiée), tocophérols naturels.

    Répondre
    • 13 mai 2015 à 10 h 49 min
      Permalien

      bonjour
      sur le principe c’est possible, mais la quantité dépend de sa situation physiopathologique, et de son alimentation.

      Répondre
  • 15 novembre 2014 à 14 h 24 min
    Permalien

    Bonjour,
    Suite à ce que je lis sur cette page, s’il y a libération d’éthanol pendant la digestion, est ce que ça fait trop à détruire pour le foie d’un chien au quotidien ? Où peut on être sûr de trouver des acides gras sous forme de triglycérides et non sous forme d’esters éthyliques, en compléments (et est ce que ça change vraiment quelque chose…) ? Ça ne me dérange pas de donner du poisson gras tous les jours en plus dans la ration en remplacement d’une partie de la viande, mais est il possible d’atteindre des concentrations intéressantes (juste pour le confort articulaire) en acides gras avec deux morceaux de poisson quotidien ? J’imagine que si je donne un poisson sauvage je suis en plus obligée de le cuire pour tuer les parasites qui sont dedans (surtout un saumon sauvage) ? Une fois que c’est cuit, il reste des acides gras ?
    Ma chienne n’a pas encore de problèmes articulaires, c’est juste une grande race et je fais du sport avec, et je lui donne des capsules d’huile de poisson « en prévention », ainsi qu’un complément chondroïtine + glucosamine chaque mois pendant trois semaines. Après, si je lui abime le foie, je ne trouve pas cela intéressant…
    Merci.

    Répondre
    • 13 mars 2015 à 7 h 15 min
      Permalien

      bonjour
      donner du poisson gras ne permet jamais d’apporter suffisamment d’acides gras omega 3 (EPA et DHA) pour contrer les effets de l’arthrose.
      Mais l’apport d’un peu d’EPA et DHA en quantité raisonnable est une bonne chose.
      Attention de donner l’huile de poisson en capsule, pour qu’elle ne soit pas oxydée.
      Il n’y a pas libération d’éthanol pendant la digestion. Pas de problème.
      Il n’y a pas de raison d’abimer le foie de votre chien en lui donnant des acides gras polyinsaturés.
      bien cordialement
      Dr.G.Blanchard

      Répondre
  • 12 janvier 2015 à 15 h 25 min
    Permalien

    Bonjour,

    comment différencier un flacon à pression vide d’air d’un flacon à pompe simple ? Merci à vous

    Répondre
    • 3 mars 2015 à 7 h 02 min
      Permalien

      bonjour
      un flacon à pompe = vous pressez, du liquide sort, vous relâchez la pompe de l’air rentre
      un flacon sans air = airless (en général c’est écrit dessus) = vous pressez du liquide sort, vous relâchez rien ne rentre.
      ce n’est pas toujours facile, et il y a peu de présentation d’huile de poisson ainsi. Le plus sûr est souvent de choisir des capsules.

      Répondre
  • 21 juin 2015 à 14 h 33 min
    Permalien

    Mon bouvier bernois mâle (68kg) âgé de 9 ans suite à un début de problème rénal doit changer de nourriture. Je vais donc passer de la croquette hill’s mature senior light a l’alimentation maison afin de réduire les protéines, le phosphore tout en continuant une alimentation maigre. Pour lui apporter également des Oméga 3 combien de capsules d’huile de poisson dois je lui donner.
    Merci de votre réponse

    Répondre
    • 22 juin 2015 à 15 h 23 min
      Permalien

      bonjour
      je vous conseille de demander à votre vétérinaire de commander une ration sur mesure sur le site cuisine-a-crocs.com pour pouvoir associer les croquettes et l’alimentation ménagère en tenant compte de l’état corporel de votre chien, de sa race, et de ses reins (problème rénal n’est pas assez précis), car les quantités doivent être calculées pour un bon équilibre.
      Selon le problème rénal, les croquettes indiquées ne sont pas forcément indiquées. Il se peut qu’il faille un peu réduire les protéines par rapport à une situation standard, mais la ration que vous décrivez peut ne pas en contenir assez ! Il faut aussi en effet réduire le phosphore. Mais il faut aussi un rapport Ca/P supérieur à 2,5 au final dans la ration (et donc ajuster Vit’i5 Canine Ca à la quantité de viande).
      Enfin, oui, on ajoutera des omega 3 à chaine longue (EPA et DHA).
      bien cordialement

      Répondre
  • 23 septembre 2015 à 15 h 47 min
    Permalien

    Bonjour, ma chatte a une dizaine d’année et a une bronchite chronique modérée depuis 3 ans (1,25mg de prednisolone ts les 10j+ homéo). Aussi je lui donne 1gellule de 1g d’huile de poisson YSOMEGA par jour (pr ses effets anti inflammatoires). N’y a t-il pas de risque de pancréatite à ce dosage ?. Merci par avance.

    Répondre
    • 30 décembre 2015 à 13 h 46 min
      Permalien

      bonjour
      la réponse dépend du reste de son alimentation, car il faut prendre en compte tous les lipides consommés, pas seulement cet apport là
      bien cordialement

      Répondre
  • 16 janvier 2016 à 13 h 19 min
    Permalien

    Bonjour, 1. n’est-il pas plus simple de donner du poisson frais à un chat pour que ses doses journalières en huile de poisson soient couvertes ? On évite comme ça les détériorations durant l’extraction et stockage…? 2. un chat peut-il digérer de la peau de poisson crûe (maquereau, sardine, anchois, hareng ?) 3. que pensez-vous de l’huile de coco pour les chats ? Merci et bonne journée !

    Répondre
    • 30 septembre 2016 à 8 h 47 min
      Permalien

      bonjour
      sur le fond je suis bien d’accord; mais…
      pour un chat castré et sédentaire, donner du poisson gras (riche en EPA et DHA) apporte en même temps trop de calories ou pas assez de protéines et d’acides gras essentiels,
      c’est la raison pour laquelle on en ajoute en capsule !
      l’huile de coco n’apporte aucun acide gras essentiel, elle n’a donc pas trop d’intérêt !
      bien cordialement

      Répondre
  • 16 janvier 2016 à 13 h 22 min
    Permalien

    (je viens de voir votre réponse à un commentaire précédent concernant le poisson frais pour un chien avec de l’arthrose)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *