Quelle cuisson des aliments ? Micro-ondes, à l’eau…?

cuisson-pouletUne ration ménagère est composée de viande ou poisson, légumes, huile de colza, complément de minéraux et vitamines, le plus souvent un féculent, et parfois un fruit et un laitage.

Que faut-il éviter de cuire et chauffer ?

L’huile de colza et le complément de minéraux et vitamines. Car les acides gras essentiels sont oxydés et les vitamines détruites à la chaleur.

Les graisses animales, plus riches en acides gras saturés ou l’huile d’olive, riche en acide gras mono-insaturé, toutes pauvres en acides gras essentiels supportent bien mieux la cuisson.

Que peut-on donner cru ?

fruits-CACLes fruits et le laitage.

S’agissant de la banane, qui est un fruit, mais nutritionnellement un féculent, il n’est pas nécessaire de la cuire si elle est donnée mûre (non verte), et bien sûr sans la peau !

Que doit-on cuire impérativement ?

dry-pastaLes féculents : La cuisson d’un féculent doit se faire à l’eau, éventuellement à la vapeur, ou dans l’eau au four à micro-ondes. Cette cuisson permet de gélatiniser l’amidon, pour le rendre accessible aux enzymes du tube digestif.
Comment savoir qu’un féculent est assez cuit ? pas questions de riz al dente, il doit être mou ! Nous recommandons de doubler le temps de cuisson indiqué pour l’Homme sur le paquet. S’agissant d’une pomme de terre, vous devez pouvoir l’écraser facilement en purée à la fourchette.

ATTENTION : pas question de congeler un féculent cuit dans votre congélateur : avec la congélation, l’amidon gélatinisé cristallise en une molécule non accessible à l’amylase, et donc non digestible… diarrhée et mal au ventre assurés !
(les plats préparés contenant des féculents pour nous humains sont soumis dès cuisson à refroidissement rapide et surgélation, à -30°C, pour éviter de problème)

Les légumes : La cuisson à l’eau, à la vapeur, voire dans l’eau au four à micro-ondes, permet de rompre les liaisons entre les fibres les plus solides, et rendent les légumes bien tolérés, même s’ils sont consommés en grande quantité, ce qui est bien pratique pour apporter du volume dans la ration pour des animaux dont le besoin calorique est réduit, par la sédentarité et/ou la castration.
Comment savoir qu’un légume est assez cuit  ? vous devez pouvoir l’écraser facilement à la fourchette.
Congeler des dés de courgette pour chatY a-t-il des exceptions ? oui, la courgette, coupée crue et congelée, pourra être donnée sans cuisson, juste décongelée sous l’eau tiède. Cela reste une exception, liée en partie aux types de fibres et à la richesse en eau de ce légume.

poulet cruLes viandes et poissons : une cuisson légère -à la vapeur, dans un rice-cooker/cuiseur à riz- pour atteindre 75°C à cœur durant quelques minutes garantit l’absence de bactéries et de parasites et ne diminue pas la digestibilité des protéines, qui reste très élevée (96%).
A retenir :
la congélation à -20°C tue les parasites mais pas les bactéries ! Le pH de l’estomac du chien et du chat est très acide, mais ne suffit pas à tuer toutes les bactéries qui y passent !
Cas particuliers : les viandes qui contiennent du collagène (la partie nacrée, qui devient gluante après cuisson) comme le bourguignon ou le pot au feu ! Car le collagène cru n’est pas digéré… Il faut pour ces viandes une cuisson à l’eau prolongée pour rendre le collagène digestible.

Le blanc d’œuf : il contient des facteurs anti-nutritionnels, qui peuvent diminuer la digestibilité des protéines de toute la ration et on doit donc cuire le blanc de l’œuf. Le jaune peut être consommé cru.

Les protéines végétales : certains végétaux contiennent des facteurs anti-nutritionnels, détruits par la cuisson. Il faut donc cuire ces aliments pour rendre les protéines digestibles. C’est le cas des protéines de soja, et des légumineuses en général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *